Je suis en colère
Je suis en colère
POESIE




 Page 1 sur 1
Participations 1 à 3 sur 3  <<  >> 


 Chouette 30 septembre 2009 à 20:24 Envoie un message à Chouette Voir le profil de Chouette

Je n’aime pas la colère… j'ai peur de la colère
Je suis en colère contre les privilèges…
Je suis en colère contre les édiles qui nous piègent…

Ceux qui manipulent …
Ceux qui trichent…
Ceux qui mentent …
Ceux qui détruisent …
Ceux qui tuent …
Ceux qui délaissent …

Je suis en colère contre ceux qui ne donnent pas accès au savoir…
Je suis en colère contre ceux qui ont soif d’avoir …
Je suis en colère contre ceux qui abusent de leur pouvoir…

Ceux qui lésinent…
Ceux qui amassent…

Ceux qui gardent tout par veine…
Ceux qui n’ont que la haine…
Ceux qui alors même, qu’ils sont dans la peine…
Qui ont peur qu’on les aime…

Ceux qui n’ont plus d’espérance…
Ceux qui restent dans la désespérance…

Comment rendre espoir à toutes ses colères...
Comment redonner vie à toutes ces misères...

Colère, tu nous égares…
Colère, tu nous rends hagard…

Colère, tu nous mènes vers la perte de tout contrôle…
Colère, quand tu nous tiens,nous jouons le plus vilain rôle...

Plus de colère …juste pour que nous soyons plus heureux…
Plus de colère …juste pour que nous soyons moins belliqueux…
Plus de colère … juste pour que nous soyons plus égaux…
Plus de colère … juste pour vivre dans un monde plus beau…



 Pierrette 24 octobre 2009 à 13:59 Envoie un message à Pierrette Voir le profil de Pierrette
Blessée, je me suis mise en colère
L’orage a grondé et la foudre a frappé !

Une langue de vipère a craché
Des mots empoissonnés et non contrôlés …

Sur fond de larmes,
Une personne fragile s’est révélée.

Alors, mon cœur désarçonné a chaviré…
J’ai voulu rattraper…

Mais la méchanceté avait laissé son empreinte...

J’ai tellement, tellement, regretté !!!

 Clothilde 24 octobre 2009 à 14:11 Envoie un message à Clothilde Voir le profil de Clothilde
LA COLERE…

Les raisons d’être en colère sont multiples et en faire ici l’énumération ne ferait que raviver celle qui est tapie au fond de moi.
Pour l’instant elle s’est faite toute petite, comme la lave du volcan elle sommeille.
Celle que j’oublie ce matin parce que le soleil nous accorde les bienfaits de sa chaleur entre deux ondées.
Celle que j’oublie parce que je suis bien au chaud dans une chambre lumineuse tapotant le clavier de mon ordinateur.
Celle que j’oublie parce que je viens d’avoir une conversation agréable en dégustant un bon café accompagné d’une petite douceur.
Celle que j’oublie parce qu’hier je suis allée au théâtre et me suis bien divertie.
C’est si reposant de ne pas être en colère, on respire calmement, on savoure chaque instant de ce bien – être comme si cela devait durer toujours.
Et tandis qu’on croit à l’abri, elle emplit à notre insu notre cœur, notre tête lorsque nous nous retrouvons face la réalité terrible qu’est le monde où nous vivons.
A moins d’aller jouer les robinsons Crusoé sur une île déserte au fin fond de nulle part elle nous rattrape toujours.
Les médias se taillent une bonne part, oubliant que souvent le public ne fait justement pas toujours la part entre fiction et réalité. Que des jeunes utilisent ces faits sanglants pour faire parler d’eux.
Les adultes qui maltraitent et tuent des enfants, la drogue, le sida, la corruption voilà le quotidien !!
Colère pour les victimes et leur famille.
Colère parce qu’après avoir présenté un reportage sur la faim dans le monde, on vous passe la publicité pour les soupes de légumes biologiques, en sachet économique pratique pour la pause déjeuner du boulot. Et ceux qui n’ont pas de boulot, il la mange quand cette soupe, si facile à emporter ??? Ils la consomment dans la file d’attente du bureau d’intérim espérant trouver un job qui leur permettra demain de continuer à faire bouillir la marmite ?
Et tous ces grands qui parce qu’ils avaient l’argent ont cru qu’ils avaient le pouvoir ?
Alors à la désespérance se joint l’impuissance. De leur union naît la colère.
Ca y est, elle est là !! J’en reconnais les prémices. Cela commence par une sensation d’étouffement qui va crescendo, mon estomac se tord, mes muscles se tendent, des tremblements m’agitent.
Respirer calmement, penser à quelque chose d’agréable, boire un verre d’eau.
Trop tard, la coupe est pleine. J’explose ! Tel un volcan qui se déchaîne, les mots sortent de ma bouche, méchants, violents, incompréhensibles !!
Cela peut durer longtemps et puis les larmes salvatrices me libèrent. Je m’apaise, je suis vidée de mes forces. J’ai honte.
Au fait pourquoi cette grosse colère, quelle est la goutte qui cette fois a fait déborder le vase ???
Je ne sais plus ! La seule certitude c’est que je viens de faire la place pour de nouvelles rancœurs, de nouvelles révoltes et que c’est cela mon impuissance.





Attention: Tu n'es pas identifié, seuls les auteurs peuvent participer.
Je veux m'inscrire maintenant.
Je suis déjà membre, je peux m'identifier en haut de la page.



Histoire Classique   Favoris   Geolocalisation   Podcast   FluxRss   Twitter
Bon à savoir:

Je suis en colère est classée dans le genre Poésie.

Commencée par Chouette,
le 30 septembre 2009. L'histoire est composée de 3 participations.

4 commentaires
1341 lectures

  • 3 Auteurs:
Chouette
Chouette 1
Clothilde
Clothilde 1
Pierrette
Pierrette 1

  • Currently 2.00/5

Note: 2.0/5 (2 votants)

  • Du même auteur:

Un Retour au Pays de l'Enfance
  Aventure

Le Petit Ropieur
  Romantique

L'Arbre sans Racines
  Psychologie